Les salariés ont vu leur pouvoir d’achat augmenter

Category : Allgemein

Selon le Ministère du Travail et de l’Emploi, l’emploi salarié en France aurait progressé au 3ème trimestre de +0,3% sur 3 mois et de +0,6% sur 1 an soit 44 600créations nettes d’emploi.

Fin Septembre, la France enregistrait 15,96 millions de salariés dans les secteurs marchands, secteurs les plus sensibles à la conjoncture économique. Dans ces secteurs, la création d’emploi nette a été moins spectaculaire au 2ème trimestre: 24000 emplois ont été crées soit une augmentation de +0,2% sur 3 mois. Sun un an, entre le 3ème trimestre 2009 et le 3ème trimestre 2010, la création nette d’emplois s’élève à +98 6000.

L’intérim a quant à lui augmenté de +3% au 3ème trimestre soit + 16 200 effectifs supplémentaires mais à un rythme moins soutenu que les autres trimestres: effectivement au 2ème trimestre la progression était de +5,3% et au 1er de +5,9%.

La perte d’emploi dans l’industrie a également ralenti avec seulement -8 900postes supprimés (-0,3%) au 3ème trimestre contre -17 200 (soit -0,5%) au 2ème trimestre et -24 600 (soit -0,7%) au 1er trimestre.

Le pouvoir d’achat salarial progresse également grâce à une hausse du salaire mensuel de base (SMB) de +0,3% au 3ème trimestre et +1,7% sur 1 an alors que les prix à la consommation ont enregistré une baisse de -0,1% au 3ème trimestre mais ont augmenté de +1,5% sur 1 an. Parallèlement l’inflation sur un an se limite à +1,5%. Les salaires augmentent ainsi plus vite que l’inflation, surtout dans le secteur de l’industrie qui enregistre une hausse légèrement plus sensible (+0,4%)

La clôture à Wall Street- les indices finissent dans le vert

Category : Allgemein

Les marchés d’action américains ont progressé, soutenus par des résultats d’entreprise meilleurs que prévu (JPMorgan et Intel).

Même si JPMorgan et Intel ont obtenu de meilleurs résulats que prévu, ils ont toutefois cédé du terrain: en effet, le titre de JPMorgan a perdu 1,43% à 39,84$. Toutefois ses performances s’améliorent de 22%. Ainsi le bénéfice net de JPMorgan a atteint 4,4milliards $ au 3ème trimestre soit 1,01$ par action contre 0,82$ en 2009. Cette progression est soutenue par la chute des pertes sur créances dans les activités de banques de détail et cartes de crédit. En effet, la branche « banque de détail » a obtenu un bénéfice de 907millions $ contre 7millions un an plus tôt, et celle de « cartes de crédit » a atteint un bénéfice de 735millions $ contre une perte de 700millions en 2009.

Intel a également vu ses résultats à la hausse avec un chiffre d’affaires de 11,1milliards $, soit +18%. Les résultats net d’Intel atteignent 2,955milliards $ soit 52cts par action alors que l’an dernier, ils s’élevaient à 1,856milliards $ soit 33cts par action. Intel a essentiellement bénéficié de la demande en provenance des entreprises et des pays émergents.

Contrairement à Intel et JPMorgan, la compagnie pétrolière Chevron voit ses bénéfices du 3ème trimestre inférieurs à ceux du printemps en raison de la baisse du dollard . Cette faiblesse a causé environ 400millions $ de perte. Au 2ème trimestre, les bénéfices de Chevron étaient multipliés par 3 et s’élevaient à 5,409milliards $. Les résultats du 3ème trimestre seront publiés le 29Octobre.

Le Dow Jones gagne 0,69% à 11096,08pts. Le Nasdaq Composite, quant à lui, progresse de 0,96% à 2441,23pts.

L’euro poursuit sa hausse face au dollar, le marché attend la fed

Category : Allgemein

L’euro confirme sa position de leader face au dollar, malgré une reprise inattendue du billet vert. Mercredi vers 13h GMT (15h à Paris), l’euro valait 1,3858$ contre 1,3726$ mardi à 21h GMT. L’euro remonte également face au yen à 112,59yens contre 111,98yens mardi vers 23h GMT. La monnaie nippone a touché 111,56 yens pour 1€ vers 00h00 GMT, son plus haut niveau depuis le 21 Septembre.

De son côté, le dollar recule face au yen à 81,24 yens contre 81,54 yens mardi soir.

La veille, le dollar a enregistré une hausse spectaculaire grâce à l’augmentation des taux directeurs de la Chine. En effet, la Chine, moteur de la croissance mondiale, a annoncé la hausse de ses taux de référence, signe d’un resserement de sa politique monétaire depuis 2007, mais qui fait craindre au marché un ralentissement de l’économie.

Toutefois, la reprise du billet vert, plus fort mouvement depuis le 11août dernier, peut être interprétée comme une «nouvelle phase» durant laquelle le dollar entamerait son raffermissement.

La publication des minutes de la Banque d’Angleterre montre un recul de la livre britannique face à l’euro de 87,93 pence pour un euro mais poursuit sa hausse face au billet vert à 1,5761 dollar, après être tombée à 1,5651 dollar vers 23H55 GMT, le plus bas niveau depuis le 24 septembre.

Vers 13H00 GMT, la devise helvétique recule légèrement face à l’euro à 1,3353 franc suisse pour un euro, mais monte face au billet vert à 0,9634 franc suisse pour un dollar.

L’once d’or finit à 1340,50 dollars contre 1.339 dollars mardi soir.

Le yuan chinois termine à 6,6526 yuans pour un dollar contre 6,6446 yuans la veille.

Marché automobile a reculé de 8,1% en Septembre

1

Category : Allgemein

En septembre le marché de l’automobile a reculé de 8,1% en France. La vente de voitures neuves pour particuliers a chuté essentiellement depuis le mois de Mai.

Sur les 9 premiers mois de l’année 1,657 millions de voitures neuves ont été vendues soit une progession de +0,8% brut mais une chute de -0,2% à nombre de jours ouvrablescomparables, par rapport à la même période 2009. Cette chute s’explique essentiellement par la baisse de la prime à la casse de 1000€ l’an dernier à 700€ en janvier puis à 500€ en Juillet qui va être finalement supprimée le 31 Décembre 2010.

Ce recul des ventes est essentiellement marqué du côté des marques françaises qui enregistrent à elles seules une chute de -11,1% en Septembre. En effet, en Septembre les ventes du groupe Renault ont reculé de -16%. L’explosion des ventes de la marque low-cost Dacia de 31,7% n’a pas réussi à compenser le recul de Renault qui s’élève à -19,6%. Le groupe PSA Peugeot Citroën s’en sort mieux que Renault avec une baisse de -3,8%. Malgré la progression de +0,3% pour Peugeot, Citröen recule de -8,6%.

Contrairement aux marques françaises, les marques étrangères n’affichent qu’un recul de -4,2%:

Tandis que certaines s’en sortent vraiment bien telles que Kia (+25,1%), Audi (+22%) et Nissan (+17,3%), d’autres marques s’enfoncent littéralement comme Toyota Lexus (-28,9%), Ford (-18,3%) ou encore Fiat (-13,2%).

Toutes ces données envisagent un avenir très pessimiste pour le marché de l’automobile français malgré une progression de la vente de véhicules d’occasion de +26,4%. Toutefois les perspectives du marché mondial sont plutôt positives notamment grâce aux performances de l’Asie.

SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline